LNB 2016/2017 Chaux-de-Fonds 12-12 Alba

24.09.2016

Par une belle journée d’été indien notre équipe s’est déplacée dans les montagnes neuchâteloises pour y disputer son deuxième match de championnat face à la rugueuse et monolithique équipe de La Chaux-de-Fonds.

 

En attendant Malcolm, arbitre du jour, probablement contrarié par un faux Brexit routier, l’occasion fut belle d’échanger avec le manager local, l’Ours, au sujet de sa santé (à partir de cinquante-cinq ans c’est un sujet incontournable de discussion), de la préparation de son équipe et des abris-bus pour footeux aménagés par les services communaux. L’échauffement se prolonge et Charles, notre capitaine blessé et en préparation de voyage de noces, s’occupe de la logistique et des relations publiques. So british, notre referee se pointe vers 14h10, sans presser le pas et dans un élégant costume. A 14h33 (…on est au pays de l’horlogerie et de la précision), le coup d’envoi est enfin donné.

 

Sur les premiers regroupements les locaux héritent d’une pénalité, qui ne sera pas convertie, et Tom-Tom reste au sol. Les premières touches sont bien négociées par notre équipe ce qui permet de desserrer l’étreinte de ses hôtes. Première mêlée à la 5e minute, presque à mi-terrain, et départ de Pasta positionné en numéro huit. Le RCC installe sa stratégie faite de percussions et de petites ouvertures mais notre défense veille au grain et plaque aux chevilles. A la 9e minute, un plaquage à retardement permet aux locaux de revenir sur nos 22 mètres et de jouer la pénalité à la main. A la 12e minute, rebelote et une pénalité à quinze mètres de notre ligne de but est jouée à la main, mais une faute de main stoppe heureusement l’offensive des jaunes et bleus. Excès de confiance de la part de La Chaux-de-Fonds qui fait parler la puissance de ses joueurs plutôt que de concrétiser au pied, on peut se poser la question.

 

A la 14e minute, sur un des rares ballons d’attaque dont il hérite, Bijou distille un coup de pied par-dessus la ligne de défense adverse mais un arrêt de volée interrompt l’attaque. Notre formation se requinque et investit le camp chaux-de-fonnier même si plutôt que de donner du rythme elle s’obstine à vouloir copier le RCC sans forcément en avoir les moyens. A la 21e minute, notre ouvreur trouve une touche à cinq mètres de la ligne adverse ; belle prise de notre deuxième ligne Pierrick qui progresse et, sur le regroupement qui suit c’est Marco, notre vaillant talonneur qui parvient à marquer un essai qui ne sera pas transformé par notre ailier-buteur : 0-5.

Piqués au vif les disciples de l’Ours se rebiffent et obtiennent une pénaltouche à la 24e minute mais l’action avortera sur une combinaison improbable et incomprise par l’alignement local. Pour notre part, le jeu au pied reste approximatif avec des touches non trouvées ou cette trop longue pénalité qui ira hors du minuscule en-but, à la 29e minute. A la 35e minute, une pénalité est généreusement accordée dans nos dix mètres et le RCC demande une mêlée sur laquelle ils seront pénalisés. Dans la foulée, notre pilier-trésorier Cédric se fait prendre par la patrouille en position hors-jeu sur un regroupement et il héritera d’un carton jaune. La partie se transforme en ping-pong rugby et les locaux menacent à nouveau notre ligne d’essai. Une avalanche de pénalités contre nos hôtes permettra à notre équipe de reprendre la main et la mi-temps sera sifflée après une belle pression au pied.

 

La partie reprend selon le même scénario que lors du premier acte et le RCC administre des percussions appuyées qui lui permettent de s’installer dans notre moitié de terrain. A la 7e minute, ils enclenchent une ouverture à la main avec des piliers et des troisièmes en guise de trois-quarts ; il est vrai que les gabarits sont assez identiques dans les rangs de La Chaux-de-Fonds. A la 12e minute, sur une mêlée enfoncée à cinq mètres de notre en-but ils obtiennent une pénalité…et redemandent une mêlée  sur laquelle ils seront pénalisés ; parfois l’obstination devient aveuglement !

 

A la 17e minute, le dénommé Abou, bronzé au soleil des montagnes neuchâteloises et du Sud-Ouest de la France où il évolua en Fédérale 1, entré à la pause pour donner du tonus au RCC, perce et mystifie notre défense pour marquer un essai à gauche des courtes perches, qui sera transformé par l’ouvreur enfin mis à contribution : 7-5.

 

Notre équipe ne lâche rien et revient dans le camp adverse, même si à la 20e minute une pénalité pour faute sur un regroupement manquera d’aggraver la marque. C’est l’heure des changements de joueurs et on voit notamment Quentin faire son entrée sur la verte pelouse, à la 25e minute. Deux minutes plus tard les locaux se font à nouveau pressants mais sur une touche notre alignement parviendra à récupérer le ballon ; quelle vaillance ! A la 31e minute, Léo doit sortir sur blessure et Jeff le supplée aux fauteuils d’orchestre non sans avoir fait part de sa rentrée à ses amis chaux-de-fonniers.

 

Les esprits s’échauffent et les locaux confondent rugosité et mauvais gestes comme ce coup de pied sur Artan au sol, à la 34e minute, que ne pouvait pas voir l’arbitre placé de l’autre côté du regroupement mais qui n’échappera pas à Tom-Tom lequel, en position fautive, viendra faire justice. Une brève bagarre d’avants démarre et l’arbitre, déplorant l’absence de vidéo,  nous accordera une pénalité .

 

Retour dans le camp adverse et, à la 38e minute, sur un regroupement gagné, le ballon est transmis à Quentin qui file vers l’angle gauche, redresse sa course, résiste aux tentatives de plaquages et aplatit un essai entre les poteaux, dont il assurera la transformation : 7-12. Superbe action !

 

Le match semble tourner en notre faveur et nos avants sont dominateurs dans les regroupements et campent dans le camp jaune et bleu. A la faveur de la montre  de Mr.Malcolm, qui ne semble pas issue d’une manufacture horlogère neuchâteloise, la partie se prolonge et, à la 52e minute, une pénalité permet aux locaux de s’installer dans nos trente mètres. Sur la mêlée qui suit le ballon est transmis à la main aux athlétiques trois-quarts qui parviendront à marquer un essai sur la droite des perches qui, il y a une justice, ne sera pas transformé : 12-12. Si l’essai est bien aplati on retiendra que l’action  est litigieuse avec notamment une obstruction du numéro neuf sur un de nos joueurs qui tentait de pousser le porteur du ballon en touche. L’arbitre n’y vit rien probablement trop obnubilé par sa montre.

 

Estimant probablement qu’un match ne pouvait pas se conclure sur un score de parité, l’homme au seyant maillot de cycliste décida de prolonger la seconde mi-temps jusqu’à la 68e minutes, un record digne du Guiness Book de « notre » FSR ! Durant cet interminable épilogue la partie aurait bien pu basculer en faveur de l’une des deux formations mais heureusement on en resta à 12-12.

 

Magnifique prestation de nos joueurs qui ont su faire front face à une équipe de La Chaux-de-Fonds fidèle à ses principes de jeu, simples et physiques. Pour ce deuxième déplacement notre formation conserve son invincibilité et l’exploit n’est pas mince.

 

Please reload

Recherche
Please reload

Dernières actus
Please reload

PHYSIO 7.png
logo ville de lausanne- 2019.png

Copyright : © ALBALADEJO RUGBY CLUB LAUSANNE - Création : PurLog-Consulting/2017 - Contact : purlog-consulting@bluewin.ch