ALBALADEJO RC LAUSANNE - RC LUZERN : 34-0 (mi-temps : 17-0)

(Salutations, crédits et remerciements à Yves Membrez pour ce résumé et à Gabor Zippenfenig pour les prises)


Nombreux public, dont d'anciens présidents et présidente et une belle ambiance festive pour ce dimanche de Fête du Travail. Notre comité avait mis les petits plats dans les grands avec un sympathique apéritif servi par nos co-dirigeants, Marion et Pierre-Alban.

Après que nos Alba Ladies aient pris la marée face aux Mermigans, club climatosceptique s'entraînant aux quatre coins du bassin lémanique, c'était au tour de nos vaillants gaillards d'affronter le RC Luzern, seule formation face à laquelle ils avaient jusqu'à ce jour égaré des points. Les pronostics allaient bon train et Chico prévoyait un 15-5 après avoir appris que Lucerne n'est pas Zoug.


Fred Siegler avait endossé le rôle de coach adjoint pour soulager Jeff, déjà en pleine récupération de l'échauffement, alors que Pou-Pou recommandait de faire redescendre les cardios. Que d'avis médicaux autour du rugby du 21e siècle !

Capitaine Quentin, guéri de son adduction (la maladie des adducteurs, à ne pas confondre avec l'adduction) était de retour, ce qui fera le plus grand bien en touche comme dans l'organisation du jeu. Bijou, en cours d'accouchement, avait jugé plus prudent de ne pas chausser les crampons, on le comprend.


Immédiatement après le coup d'envoi c'est déjà la première mêlée où les visiteurs de Suisse centrale affichent leur supériorité. Notre équipe domine et s'installe dans la moitié de terrai adverse. Elle hérite de deux pénaltouches pour des fautes au sol et un plaquage haut, mais parvenir à ouvrir le score. Ce sera chose faite à la 6e minute, sur une combinaison de nos trois-quarts consécutive à un regroupement; le ballon parviendra à notre centre, Quentin, qui manquera la transformation sur la droite des perches : 5-0.

Les Lucernois tentent quelques offensives animées par leur Finn Russell.


Notre équipe s'éloigne à la marque à la 10e minute lorsque sur un enchaînement de notre pack c'est Fernando, notre talonneur, qui parviendra à marquer en coin. La transformation de Quentin verra le ballon heurter le poteau droit : 10-0.

Nos joueurs sont disciplinés puisque la première sanction arbitrale n'intervient qu'à la 17e minute et Mervin parvient à récupérer un coup de pied de recentrage et à taper un long dégagement. Les visiteurs s'installent dans nos 40 mètres, Sur une mêlée, nouvelle pénalité contre nous et Jeff, pilier à bout de souffle, reproche à son flanker Ioan de pousser trop vite. Heureusement, Quentin Kany est dominateur en touche et distille une succession de contres sur les lancers adverses.

Que se passe t'il à la 23e minute lorsque l'arbitre, sans doute inspiré par le rapport du GIEC, décrète une pause désaltérante ( water-break en lucernois).

La partie se poursuit sur un joli rythme et le public se réjouit de jolies déferlantes de nos avants, de longs dégagements salvateurs de Quentin et de Mervin, alors que les visiteurs sont souvent pénalisés. A la 36e minute, une pénalité sur les 15 mètres lucernois, face aux poteaux, notre demi de mêlée décide de jouer à la main, mais la combinaison ne fera pas long feu.


Ce n'est que partie remise puisqu'à la 38e minute, sur une belle ouverture des trois-quarts, le ballon parvient à Jaime, ailier de poche, qui est arrêté à cinq mètres de l'en-but. Il parviendra à transmettre la balle à Vivien qui aplatira en moyenne position. Essai transformé par Quentin et c'est 17-0 à la mi-temps.

A l'entame de la seconde période les Lucernois affichent de nouvelles intentions et tentent des offensives mais notre défense est vigilante à l'image du contre-ruck asséné par notre troisième ligne Matthis à la 3e minute ou par le beau sauvetage de Mervin, à la 13e minute, sur un habile jeu au pied de l'ouvreur rouquin de Lucerne.

Les blessés se succèdent chez les visiteurs et les changements se succèdent de part et d'autre ce qui entraîne une baisse de rythme qui nuit à l'intérêt d'une partie bien contrôlée par nos joueurs.


A la 28e minute, sur une nouvelle pénalité dans les vingt-deux mètres adverses, Pou-Pou sert Quentin, notre centre lancé comme un frelon de Moscato, qui marquera l'essai du bonus au pied des perches et en assurera la transformation : 24-0.

La partie s'anime est notre équipe se lance à l'offensive. A la 32e minute, c'est une relance de nos trois-quarts depuis le milieu du terrain qui voit nos trois-quarts se passer le ballon pour mystifier la défense adverse et le transmettre à Geoffrey, notre ouvreur, qui repique dans une foulée irrésistible vers les perches. L'essai ne sera pas transformé : 29-0.


Le match s'éternise en raison des blessures lucernoises et des pauses désaltérantes et on arrive à la 45e minute qui voit une nouvelle incursion des visiteurs bien contrée par nos défenseurs. Un maul hésitant s'organise et un échange d'amabilités s'engage au terme duquel Pou-Pou et le n°7 lucernois écoperont d'un carton jaune.

La partie se terminera sur un dernier essai , à la 50e minute, qui verra notre ouvreur jouer rapidement une pénalité à la main et transmettre le ballon à Mervin qui marquera entre les poteaux. Pour une obscure raison, la transformation sera tentée en drop-goal et manquée. Score final : 34-0.


Joli match sous le soleil printanier de Chavannes qui a satisfait le nombreux public. Notre équipe reste en tête du classement de LNC, avant les dernières échéances et notamment un périlleux déplacement à Zoug.







157 vues