ALBALADEJO RC LAUSANNE - BASEL RFC : 10-33 (mi-temps: 3-19)

07.05.2019

Il y avait un peu des relents de Leinster-Toulouse pour cette rencontre qui opposait nos gaillards à la redoutable formation bâloise, qui occupe la tête du classement de notre championnat. Arborant de moulants maillots blancs les adversaires du jour aux gabarits body-buildés ont sans doute renoncé depuis longtemps à grignoter des Leckerlis au profit de "drinks" plus fortifiants ! Transportés par un car immatriculé dans le Haut-Rhin l'équipe de la capitale de la chimie n'avait pas fait le voyage en laissant le chauffeur esseulé jusqu'à la frontière...

 

Notre équipe féminine avait pourtant donné l'exemple de belle et vaillante manière en venant à bout de ses hôtes lucernoises lors d'une rencontre malheureusement ternie par la grave blessure d'Harmonie qu'on espère revoir la saison prochaine sur le terrain.

 

Dès le coup d'envoi les visiteurs  déclenchent des offensives tous azimuts et livrent d'excellents ballons à leurs puissants avants. Le ton est donné et, sur la première mêlée à la 6e minute, notre frêle pack est enfoncé. Mais notre défense veille au grain et Tim parvient à relancer depuis le fond du terrain où nous cantonne la pression adverse.

 

 A la 15e minute une attaque classique échoue sur nos 5 mètres et  le ballon récupéré en touche permet de soulager l'étreinte des visiteurs sans pour autant nous permettre de sortir de notre camp.

 

Très pédagogue et bilingue (...mais pas en anglais) l'arbitre, qui aurait pu utilement renforcer notre première ligne, engage un colloque avec les deux capitaines; on est à la 20e minute. Dans l'action qui suit cet intermède Tim est refoulé dans son en but et doit concéder une mêlée. L'essai est imparable et l'ailier droit parvient à marquer sans grande opposition et en bonne position. Transformation réussie par le demi de mêlée/capitaine/buteur : 0-7.

 

Les visiteurs relancent depuis leurs 22 mètres et investissent rapidement à nouveau notre camp. A la 33e minute une nouvelle offensive des trois-quarts, bien suivis par une troisième ligne libérée des efforts de conquête, voit le numéro huit hériter du ballon sur nos 22 mètres et repiquer vers les perches pour marquer en moyenne position un deuxième essai qui sera converti : 0-14. L'addition se corse et on craint le pire tant la domination bâloise est claire.

 

Sursaut d'orgueil en fin de première mi-temps lorsque Quentin parviendra à réduire l'écart sur une pénalité des 25 mètres face aux poteaux, suite à un hors-jeu consécutif à un coup de pied à suivre de l'ouvreur : 3-14. Mais ce n'est qu'un retard sur échéance puisqu'à la 42e minute un nouveau "rush" de la troisième ligne verra l'arbitre accorder un troisième essai, après un rituel mimant l'appel à la vidéo. Celui-ci ne sera pas transformé et le thé sera servi sur le score de 3-19.

 

Sur le coup d'envoi du second acte notre talonneur reste au sol et l'arbitre enclenche un simulacre de protocole commotion très à la hauteur du standing international voulu par "notre" FSR. Intermède de courte durée car à la 5e minute une belle action du numéro six est prolongée par le second centre qui parvient à aplatir un quatrième essai entre les poteaux : 3-26.

 

A coup de raids furtifs et profitant de quelques ballons lâchés par leurs visiteurs qui font tourner leur effectif, nos joueurs parviennent à s'installer dans les 22 mètres adverses entre la 7e et la 18e minute. Mais rien n'y fait puisqu'à un quart d'heure de la fin de la rencontre les bâlois relancent des attaques classiques et sont bien près de marquer. Héritant d'une pénalité qui les ramène près de notre en-but ils amorcent une large ouverture et leur numéro six parvient à inscrire un cinquième essai entre les poteaux. à la 26e minute : 3-33.

 

La fin de la partie sera marquée par la révolte de notre équipe qui, durant les dix dernières minutes s'installera dans le camp adverse sans concrétiser cette domination territoriale. A la 38e minute, à grands coups d'épaules notre pack requinqué livrera le ballon à Jean pour un essai au pied des poteaux, facilement transformé par Quentin : 10-33.

 

Le résultat ne souffre d'aucune contestation et révèle à nouveau notre déficit de gabarits dans les phases de conquête. L'équipe n'a pourtant jamais baissé les bras et s'est employée à tours de bras en défense et en essayant de tirer profit des quelques occasions laissées par l'incontestable leader bâlois de LNC.

 

 

 

 

Please reload

Recherche
Please reload

Dernières actus
Please reload

PHYSIO 7.png
logo ville de lausanne- 2019.png

Copyright : © ALBALADEJO RUGBY CLUB LAUSANNE - Création : PurLog-Consulting/2017 - Contact : purlog-consulting@bluewin.ch