ALBALADEJO RC LAUSANNE - RFC BISHOPS ST.GALLEN : 38-14 (mi-temps : 12-7)


Jolie journée d'automne et nombreux public pour cette importante rencontre avant la pause hivernale du championnat. Vivien dirige l'échauffement de nos p'tits rouges alors que les brodeurs en vert et noir se présentent avec un pack au lourd tonnage. En mêlée on leur rend bien quelques kilos comme le relèvera Christian, notre ancien président (je vous parle d'un temps que les moins de...ans ne peuvent pas connaitre !) de retour sur le bord du terrain après des soucis de santé.


Dès la 3e minute une percée de Bijou, notre Thibaut Flament, amène notre équipe sur les 22 mètres des visiteurs où elle s'installera pour quelque temps sans parvenir à concrétiser sa domination territoriale. A la 7e minute on hérite d'une bonne mêlée à 5 mètres de l'en-but adverse; sur l'ouverture un peu laborieuse Mervin reçoit le ballon, et en même temps un plaquage dévastateur qui le laissera on seul. Accourus sur place les samaritains observent le patient sous les doctes yeux de l'ophtalmologue et du dentiste; seul manquait un infectiologue ! Notre malheureux ailier doit sortir soutenu par le corps médical.


La défense de Saint-Gall est très vigilante et efficace et elle empêche nos joueurs de développer leur jeu offensif. A la 16e minute une difficile pénalité à 42 mètres presque face aux perches sera manquée par notre buteur.


En dépit du déficit pondéral notre pack tente d'imposer son jeu même si la première ligne est parfois en souffrance comme sur cette nouvelle mêlée à 5 mètres, à la 25e minute. Les coups de boutoir finiront par payer à 28e minute avec un essai de notre ancien troisième ligne devenu talonneur, Mathieu. 5-0.


L'avantage sera de courte durée car sur le renvoi notre ailier gauche hésite à s'emparer de l'ovale et le demi de mêlée saint-gallois, qui a bien suivi le coup de pied, parvient à s'en saisir et à marquer un essai en bonne position; transformation réussie et c'est 5-7.

En fin de première période, Tim, notre Gabin Villière sans casque rouge, est au four et au moulin et il récupère des ballons hauts et défend sur tout ce qui bouge.


Notre équipe tente de se rebiffer., mais en vain, car les visiteurs continuent de pratiquer leur jeu de pression par leurs avants pour distiller des ballons que leur ouvreur bonifie au pied ou à la main. L'étau se libèrera à la 50e minute sur une magnifique percée de Geoffrey, notre ouvreur bavard, suivie d'une navigation chaloupée dans la défense adverse qui se terminera par un essai aplati en moyenne position. Quentin réussit la transformation et c'est 12-7.


Peu avant la pause, à la 53e minute (!) le deuxième ligne et buteur adverse aura l'occasion de permettre à son équipe de recoller au score, sur une pénalité des 30 mètres en coin, qu'il ne parviendra pas à convertir.

Au démarrage du second acte grande nouveauté dans les annonces puisque l'un de nos joueurs annoncera "j'ai pas" alors que ses compères restent muet. Les renvois seront certainement au menu des prochains entraînements.


Le jeu développé par nos joueurs alterne coups de pieds de recentrage et ouvertures classiques et il permet à notre second centre, bien servi par son ouvreur, de débouler sur la gauche du terrain et de filer entre les poteaux. Nouvelle conversion de Quentin et l'écart se creuse enfin en notre faveur : 19-7. On en est à la 5e minute.


Entrée de Seb, définitivement testé négatif, sous les ovations de sa famille et de son tonton Daniel, ancien ailier et chanteur de rock sur les arbres fruitiers du Jorat (...Je vous parle d'un temps que les moins de soixante ans ne peuvent pas connaître...).


Mais Saint-Gall ne baisse pas les bras, exalté par le "fighting spirit" de Suisse orientale. Sur une pénaltouche obtenue à la 12e minute leur pack, bien regroupé, s'enfonce dans notre en-but pour marquer un essai en coin qui sera transformé : 19-14. Rien n'est fait et le public s'inquiète.


A la 15e minute notre ailier gauche déborde le long de la touche et est stoppé net par le numéro huit adverse sur une percussion explosive qui tient plus de l'auto-tamponneuse que du plaquage. Le souriant arbitre n'hésite pas et inflige un carton jaune au coupable. Sur la pénalité qui suit c'est une large ouverture qui permet à Tim de marquer un joli essai dans l'angle gauche. Quentin ne tremble pas et ajuste la transformation : 26-14.


Cette fois ça y est et notre équipe a enfin mis la main sur la partie. A la 24e minute, sur une mêlée aux 5 mètres adverses le ballon conquis par notre pack parvient à Quentin qui plonge en terre promise pour un nouvel essai qu'il ne parviendra pas à convertir : 31-14.


La fin du match voit une succession de relances à mi-terrain et quelques chamailleries qui nous ramèneront, provisoirement et sans dommage, sur nos 22 mètres. Le score sera scellé à la 45e minute sur un dernier essai de Seb consécutif à un pilonnage de nos avants à hauteur des 5 mètres visiteurs. Quentin réussit un dernier tir au but et portera la marque à 38-14.

Le public satisfait applaudit ses favoris et les remercie pour le joli spectacle qui a ménagé un long suspense avec une domination qui aura mis du temps à se concrétiser au score. Notre équipe termine cette première partie de saison en tête du classement et c'est une belle récompense pour l'encadrement et le comité.