Albaladejo Rugby Club LausanneRC - GC Zurich Valkyries (24 -29)



Enfin on y est ! La reprise tant attendue du championnat est arrivée. Après quasiment une année sans compétition, c’est gonflées à bloc que les Albaladies ont affronté les Valkyries de Zürich lors du match d’ouverture dimanche dernier sur leur terrain de Chavannes. Gonflé à bloc ce fut aussi le cas pour l’effectif : 20 joueuses sur une feuille de match ! De mémoire d’Alba on avait rarement vu ça (j’oserais même dire on n’avait jamais vu ça).


Grâce au formidable travail de Clémence, la toute nouvelle manager des Albaladies, le nombre de licenciées a doublé depuis la saison dernière et elles étaient nombreuses les « petites nouvelles » (pas toutes si nouvelles que ça) à jouer leur premier match pour l’Alba dimanche dernier. Avec des cannes en feu pour déposer la défense zurichoise ou des grosses mimines pour mettre de gros gros raffuts (à ce propos, si vous ne l’avez pas encore fait, allez écouter Raffut – LE podcast qui fait mordre la poussière aux clichés qui collent aux basques des sportives – Merci Pascaline ! https://www.letemps.ch/podcast/raffut ), des salutations à la québécoise ou en mode MMA, toutes les petites nouvelles ont montré très vite dimanche dernier qu’elles n’étaient pas venues enfiler des perles face à Zurich.


Si vous avez tenu jusqu’ici, continuez et vous verrez que les perf que Clémence claque sur le terrain valent celles réalisées en dehors pour le recrutement. Mais commençons par le commencement : 15h à Chavannes sous un soleil un peu trop généreux au goût des joueuses. Au coup d’envoi, une question trotte dans la tête de certaines « anciennes » : va-t-on démarrer comme à notre habitude en mode diesel ? Et bien oui quand même un peu car ça c’est une vraie TRADITION à l’Alba (qu’il va falloir changer si on ne veut pas que notre duo de coachs fasse une syncope au bord du terrain). Mais tout le monde n’est pas en mode diesel, Marion est entrée sur le terrain avec l’idée d’avoir plaqué toute l’équipe zurichoise de la 1 à la 15 dès les 10 premières minutes. Mais elle va se calmer la demi d’ouverture ?? Surtout qu’elle vient piquer les plaquages des lentes premières lignes et ça Marion c’est mal, c’est très mal. Moyennant quoi ce démarrage, en mode semi-diesel va-t-on dire, coûte cher et les zurichoises en profitent pour planter deux essais.


Mais l’équipe a de la ressource et on le sait. Et alors, soudain, la magie opère. Enfin la magie opère ou le travail paie… (ça c’est pour les coachs, voilàààà c’est fait). La balle arrive à l’aile pour notre perle hongroise Zsuzsie – de son vrai nom Zsuzsanna, aussi imprononçable (surtout avec un protège dents) que sa pointe de vitesse est élevée - qui va claquer le premier essai de la saison pour les Alba. Et là on peut enfin dire que quand la balle arrive à l’aile, la vie est belle. Quelques minutes plus tard, c’est Clémence qui passe en revue la défense zurichoise avec une course aussi fantasque que ses techniques de recrutement et va aplatir au milieu des perches facilitant la transformation pour Marion (ça c’est bien Marion !). Mais entre-temps les zurichoises ont marqué un nouvel essai grâce à leur demi de mêlée et elles mènent 19 à 12 à la mi-temps.


Puis la deuxième mi-temps commence comme la première, les zurichoises nous plantent un nouvel essai et nous voilà parties pour courir après le score. Mais aucune panique chez les joueuses, on se concentre et on repart à l’attaque. Après un pilonnage des avants sur la ligne d’en-but de Zurich, Carole ouvre sur Clémence qui s’en va gaiement inscrire son deuxième essai. Et nouvelle transformation de Marion. Puis, après une nouvelle percée, Ssuzie rattrapée de justesse tout près de ligne d’en-but fait un magnifique offload pour Clémence et voilà le 4ème essai pour les Alba. Malheureusement marquer des essais, Zurich sait aussi faire et après une touche dans nos 22, elles prennent le petit couloir et vont inscrire leur ultime essai en coin. 24 -29 pour les Valkyries, le suspens est à son comble et les dernières minutes étouffantes à Chavannes. Mais malgré une combattivité jusqu’à la dernière minute, le match s’achèvera sur la victoire de Zurich.


Alors que va -t-on retenir de ce premier match de la saison ? Que nous avons affronté sans complexe avec 9 nouvelles joueuses l’une des meilleures équipes du championnat? Surement. Que nous avons marqué plus d’essais en un match que lors de toute une saison régulière ? Oui probablement. Mais surtout l’équipe a eu plaisir à jouer ensemble et a fait montre de solidarité, de combattivité, de courage et d’abnégation. Que du bon pour la suite du championnat.


La suite au prochain épisode samedi 18 septembre contre les Switzers à Genève !