top of page

MERMIGANS - ALBALADEJO RC LAUSANNE : 24-18 (mi-temps : 13-08)

Dimanche 14 mai, grand jour pour les Albaladies puisqu’elles se déplaçaient à Nyon pour affronter les Mermigans lors de la demi-finale du championnat. Un match qu’on prévoyait très accroché et qui ne nous a pas déçu tant les deux équipes se sont rendu coup pour coup avant que les Mermigans ne prennent un léger ascendant à un quart d’heure de la fin.


Mais commençons pas le commencement. Un commencement raté pour certains d’entre nous (dont moi-même,) puisque nous arrivons alors que Marion passe une pénalité pour réduire le score à 3-3. Ce n’est pas très sérieux mais heureusement, le début de ce match, lui, l’est. Et même très sérieux. Les contacts sont appuyés et rugueux, les deux équipes sont bien en place mais les fautes se multiplient et après dix minutes de jeu on se retrouve à 6-3 suite à une nouvelle pénalité réussie pour les Mermigans.



Un beau début donc et dans le public, les supporters attendent avec impatience le premier essai. Attente qui sera de très courte durée puisque trois minutes plus tard, après un coup de pied mal maîtrisé, la balle atterrit dans les mains de Sushi qui s’en va en trombe déposer toute la défense adverse et remonter la moitié du terrain pour claquer le premier essai des Alba. Easy peasy 6-8. A l’Alba, Sushi remonte le terrain avec autant d’aisance que d’autres descendent les bouteilles de pinard. Comme quoi on est un club de multi talents.


Malheureusement dix minutes plus tard la réponse des Mermigans et de l’arbitre sera tout aussi cinglante. Pour l’une des rares fois où la balle est arrivée à l’aile chez les Mermigans un plaquage légèrement


haut de notre dernière défenseuse est sanctionné d’un essai de pénalité. 13-8


Petit moment de flottement chez les Alba après cet essai et les joueuses de l’entente Nyon/Monthey/Palézieux en profitent pour s’installer de manière disons durable dans nos 22. On craint le break en cette fin de première période mais la défense des Albaladies est héroïque et tient bon. Sur le banc et dans les rangs des supporters, on est au bord de la crise cardiaque et après une attente qui nous a semblé interminable, l’arbitre siffle enfin la fin de la première période sur le score de 13 à 8.


Reprise des hostilités dix plus tard et le début de la deuxième mi-temps (qu’on a pris soin de ne pas rater celui-là), on sent la fatigue chez les deux équipes. Le rythme est plus lent et les transmissions moins assurées. Après une succession d’actions et de turnovers dont personne n’a vraiment compris l’ordre, ni le quoi ni le comment, la balle se retrouve de nouveau dans les mains de Sushi qui se dit que peut être la défense adverse n’a pas eu le temps de bien apprécier la première version et nous offre un bis repetita de toute beauté. 13-13. Pendant les vingt minutes qui suivent, on se dit alors que vraiment tous les espoirs sont permis et les deux équipes se neutralisent tour à tour jusqu’à ce qu’une succession d’imprécisions permettent aux Mermigans d’inscrire un nouvel essai à 15 minutes de la fin 18-13.


Les Albaladies repartent alors de plus belle au combat, soutenues par les chants et les cris des supporters, mais elles sont sanctionnées à deux reprises. Deux pénalités réussies qui permettent aux Mermigans faire le break et de mener 24-13 à 5 minutes de la fin. Ça se complique alors pour les Albaladies mais elles ne lâchent rien et leur combativité est récompensée par un très bel essai d’Anne en toute fin de match. Score final 24 à 18. Pas ce qu’on avait espéré mais dans tous les cas, non ce n’est pas une « défaite encourageante » comme on peut l’entendre souvent mais bel et bien un match plein de promesses pour la prochaine saison. Avec de l’engagement, de l’envie et du jeu, du beau jeu. Dans la lignée de ce qu’ont produit les Albaladies cette année et qui a tant fait plaisir à leurs supporters.

Mesdemoiselles, mesdames, merci du fond du cœur pour ce que vous nous avez fait vivre cette saison. Vivement la prochaine !


Photo © : Neil Dodd, LRPS



82 vues
bottom of page